Trouver un baby-sitter de confiance : 5 erreurs à éviter absolument !

0
1020

Lorsque l’on est parent, la question du baby-sitting est souvent inévitable. Que ce soit pour une soirée, un weekend ou une urgence, il est parfois nécessaire de confier son enfant à une tierce personne.

Ainsi, la quête du baby-sitter parfait peut s’avérer angoissante. Après tout, il s’agit de confier ce que vous avez de plus précieux ! Il est donc crucial d’éviter certaines erreurs communes pour garantir la sécurité et le bien-être de votre enfant.

Ne pas vérifier les références du baby-sitter

C’est l’une des erreurs les plus fréquemment commises par les parents. Les références sont un moyen précieux d’obtenir un aperçu du professionnalisme et de la compétence du baby-sitter. Imaginons que vous cherchiez à embaucher quelqu’un pour un poste dans votre entreprise. Vous ne le feriez jamais sans consulter son CV, n’est-ce pas ? Il en va de même pour le baby-sitting.

Lorsque vous discutez avec un baby-sitter potentiel, demandez-lui de partager les expériences passées et de vous fournir les coordonnées des familles pour lesquelles il a travaillé. Prenez le temps de les appeler. Ce peut être aussi simple qu’une conversation rapide pour confirmer la période de travail et demander s’ils recommanderaient cette personne pour garder votre enfant.

Si vous utilisez une plateforme en ligne pour trouver des baby-sitters, profitez des avis laissés par d’autres parents. Toutefois, gardez à l’esprit que chaque enfant est unique. Une personne qui convient à une famille pourrait ne pas être le bon choix pour la vôtre.

Discutez avec des membres de votre famille ou des amis qui pourraient connaître un Baby-sitter de confiance. Vous pouvez vous rendre sur Internet afin de trouver le professionnel qui convient à votre enfant.

Ne pas faire un entretien préalable avec le baby-sitter

Passer outre un entretien est comme sauter dans le grand bain sans savoir nager. C’est risqué et imprudent ! L’entretien est un moment crucial pour :

  • évaluer la personnalité du baby-sitter ;
  • ses motivations ;
  • et sa compatibilité avec votre famille.

Vous pourriez, par exemple, organiser une première rencontre dans un lieu neutre comme un café. Cette rencontre vous offre une occasion en or de discuter de vos attentes et de son expérience.

L’entretien est aussi le moment d’évoquer des points cruciaux tels que ses éventuelles formations. Qu’a-t-il appris lors de sa formation BAFA ? Possède-t-il des compétences en premiers secours ? Comment réagirait-elle face à une urgence ? Toutes ces questions doivent vous permettre de lui faire pleinement confiance.

Ne pas préparer le baby-sitting


Laisser tout au hasard le jour J est une recette pour le désastre. Avant que le baby-sitter n’arrive, pensez à tout mettre en place. Par exemple, laissez-lui une note écrite avec toutes les informations essentielles comme les contacts d’urgence ou les besoins spécifiques de votre enfant. Montrez-lui où se trouvent les affaires importantes de votre enfant. En l’informant à l’avance, vous réduisez les malentendus et garantissez une meilleure expérience pour votre enfant.

Ne pas respecter le baby-sitter


Comme dans toute relation professionnelle, le respect est essentiel. Assurez-vous de discuter clairement de la rémunération et de respecter l’accord conclu. Fournissez un environnement de travail agréable, sans demander des tâches qui ne sont pas liées à la garde de votre enfant. La confiance est la clé. Évitez de vérifier constamment le baby-sitter et donnez-lui l’espace nécessaire pour établir une relation avec votre enfant.

Ne pas impliquer votre enfant dans le choix du baby-sitter

Votre enfant est la raison même pour laquelle vous cherchez un baby-sitter. Il est donc logique qu’il ait son mot à dire. Discutez avec lui des raisons de la garde, présentez-lui le baby-sitter et demandez-lui ses impressions.


Il est important d’établir une relation de confiance entre votre enfant et le baby-sitter. Impliquer votre enfant dans le processus peut aussi réduire son anxiété face à cette nouvelle expérience.